FR
EN
Menu

Lieu

Nouvelle-Aquitaine

Thème

Méthodologie de la recherche

Type de document

Films

Période

Protohistoire

Format

Vidéo

Année de production

2019

Time lapse de 1’30 montrant une fouille archéologique à marée basse sur la plage de l’Amélie, Soulac-sur-mer, Nord-Médoc (Aquitaine).

Ces dernières années, les tempêtes n’ont pas épargné le littoral aquitain. L’évolution du trait de côte a mis à découvert des sites d’occupation humaine qui se trouvaient au bord d’anciens marais. C’est ainsi qu’à l’Amélie, dans le nord du Médoc, des vestiges datant du Néolithique (3000 ans avant notre ère) ont été mis au jour.

Sur le littoral, les sites archéologiques ont une durée de vie éphémère car ils peuvent être très rapidement ensevelis sous le sable ou emportés par l’érosion marine.

Les fouilles ne sont possibles qu’entre deux marées, de préférence lors de forts coefficients de marée qui dégagent largement l’estran. Il s’agit donc de fouilles dites « de sauvetage », réalisées dans l’urgence, et qui font l’objet d’une véritable course contre la montre.

Crédit photos / réalisation du Timelapse : Clément Coutelier et Florent Comte, ingénieurs LaScArBx – UMR Ausonius (CNRS-université Bordeaux Montaigne).

Avec : CNRS, Département des Recherches Archéologiques Subaquatiques et Sous-marines (DRASSM), LabEx COTE, LabEx LaScArBx (Sciences archéologiques de Bordeaux), Ministère de la Culture, UMR AUSONIUS, UMR EPOC, UMR IRAMAT-CRP2A, UMR PACEA, Université de Bordeaux, Université Bordeaux Montaigne, Ville de Soulac-sur-Mer.

 

 

 

 

un projet du Laboratoire d'Excellence Sciences archéologiques de Bordeaux (ANR-10-LABX-52) réalisé grâce au soutien de :

rendre les données de la recherche accessibles à tous

C’est la mission que se sont donnée, depuis plusieurs années déjà, les archéologues du site universitaire bordelais (chercheurs,  enseignants-chercheurs, ingénieurs). Avec medi@rcheo, ils se dotent d’un nouvel outil de médiation et de transfert des connaissances : gratuit, évolutif dans le temps, il a été conçu pour répondre aux besoins de publics variés (chercheurs, enseignants,  étudiants, lycéens, opérateurs touristiques, professionnels de la médiation, entreprises, collectivités territoriales, media).

en savoir plus