FR
EN
Menu

Lieu

Amérique

Thème

Méthodologie de la recherche

Type de document

Thèses

Format

PDF

Année de production

2015

Les sociétés Mochica ou Moché (IIe-IXe s. apr. J.-C.) ont laissé un nombre important de sites archéologiques sur la côte nord du Pérou qui conservent des objets céramiques d’un caractère exceptionnel d’un point de vue morphologique, décoratif et technique.

Ces dernières années, les céramiques Mochica ont été étudiées d’un point de vue archéologique et ethnoarchéologique. Notre étude vise à les étudier en employant les méthodes et les techniques de l’archéométrie. Nous proposons ainsi une étude croisée de sciences appliquées, d’archéologie et d’ethnoarchéologie pour tenter de répondre à des problématiques archéologiques parfaitement définies dans le temps (VIIIe-Xe s. apr. J.-C.) et dans l’espace (site archéologique Mochica San José de Moro dans la partie basse de la vallée de Jequetepeque). Nous nous interrogeons sur l’exploitation des ressources naturelles, la production et la consommation de céramiques rituelles. L’objectif de notre recherche est de discuter et de définir des choix techniques céramiques (locaux et régionaux) en définissant leurs spécificités : technologies, matières premières, importations ou productions locales. Cet apport permet de participer à la connaissance de l’histoire de cette civilisation et des civilisations contemporaines et voisines, notamment Cajamarca et Huari. Pour y parvenir, les principaux sujets de recherche qui ont été développés concernent l’étude des typo-chronologies Moché, l’étude archéologique des productions Mochica et Cajamarca, l’étude archéologique de l’exploitation des ressources en matières premières à l’échelle locale ou régionale, l’étude des procédés techniques employés dans la fabrication de céramiques découvertes à San José de Moro. Une discussion théorique est également menée sur les styles techniques des céramiques de ce site. Les résultats de nos recherches ont permis d’établir que les céramiques Mochica sont issues de processus productifs homogènes, d’affirmer que les objets à décoration polychrome ont été produits avec les mêmes matières employées pour la production des objets Mochica bichrome, et de définir que les potiers Mochica et Cajamarca n’ont pas échangé de matières premières pour la fabrication des pâtes céramiques. Enfin, l’existence des parallèles technologiques concernant les décors des céramiques entre ces deux sociétés, a été démontrée.
Cette thèse a été réalisée par Nino Del Solar (Iramat-CRP2A) sous la direction de Rémy Chapoulie et Luis Jaime Castillo

LIEN :  https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01421840/document

Taille du fichier 23,1 Mo

un projet du Laboratoire d'Excellence Sciences archéologiques de Bordeaux (ANR-10-LABX-52) réalisé grâce au soutien de :

rendre les données de la recherche accessibles à tous

C’est la mission que se sont donnée, depuis plusieurs années déjà, les archéologues du site universitaire bordelais (chercheurs,  enseignants-chercheurs, ingénieurs). Avec medi@rcheo, ils se dotent d’un nouvel outil de médiation et de transfert des connaissances : gratuit, évolutif dans le temps, il a été conçu pour répondre aux besoins de publics variés (chercheurs, enseignants,  étudiants, lycéens, opérateurs touristiques, professionnels de la médiation, entreprises, collectivités territoriales, media).

en savoir plus