FR
EN
Menu

Lieu

Amérique

Thème

Évolution humaine

Type de document

Expositions

Format

Exposition

Année de production

2015

Si l’on sait que les populations amérindiennes ont très vite diminué, voire totalement disparu dans certaines régions des Caraïbes suite à l’arrivée des colons européens à partir du XVe siècle, leurs origines et leurs interactions continuent de susciter de nombreuses interrogations.

Ces panneaux font partie de l’exposition « Sciences archéologiques, l’avenir du passé » qui présente les résultats de certains projets de recherche menés dans le cadre du programme Laboratoire d’Excellence (LabEx) Sciences archéologiques de Bordeaux (2011- 2019), financé par les Investissements d’avenirEn savoir plus

Ici est présenté le projet LabEx « CAP CARAÏBES » porté par Marie-France Deguilloux (UMR PACEA).

Résumé : La région caraïbe a abrité de nombreux peuples amérindiens. Sous-ensemble du continent américain, ces territoires insulaires sont habituellement divisés en deux groupes : d’une part les Grandes Antilles, qui à elles seules représentent 90% de la surface totale des terres caribéennes, grâce à des grandes îles comme Cuba ou l’Hispaniola, d’autre part les Petites Antilles qui comprennent notamment l’archipel de la Guadeloupe, terrain d’étude du projet LabEx « Cap Caraïbes ». Cet archipel est composé de trois îles principales (la Guadeloupe, Marie-Galante, et la Désirade). C’est là que les chercheurs du LaScArBx ont mené des analyses génétiques sur des ossements humains retrouvés sur différents sites funéraires, ce qui a permis de retracer l’évolution des populations anciennes des Antilles jusqu’à aujourd’hui.

Télécharger les panneaux d’exposition (3 panneaux, 3,4 M0)

un projet du Laboratoire d'Excellence Sciences archéologiques de Bordeaux (ANR-10-LABX-52) réalisé grâce au soutien de :

rendre les données de la recherche accessibles à tous

C’est la mission que se sont donnée, depuis plusieurs années déjà, les archéologues du site universitaire bordelais (chercheurs,  enseignants-chercheurs, ingénieurs). Avec medi@rcheo, ils se dotent d’un nouvel outil de médiation et de transfert des connaissances : gratuit, évolutif dans le temps, il a été conçu pour répondre aux besoins de publics variés (chercheurs, enseignants,  étudiants, lycéens, opérateurs touristiques, professionnels de la médiation, entreprises, collectivités territoriales, media).

en savoir plus