FR
EN
Menu

Lieu

Europe

Thème

Évolution humaine

Type de document

Expositions

Période

Préhistoire

Format

Exposition

Année de production

2014

L’Aquitaine a livré plus d’un tiers des sépultures primaires du Paléolithique moyen connues à ce jour, ce qui fait d’elle une région de référence pour l’étude de l’Homme de Néandertal.

Ces panneaux font partie de l’exposition « Sciences archéologiques, l’avenir du passé » qui présente les résultats de certains projets de recherche menés dans le cadre du programme Laboratoire d’Excellence (LabEx) Sciences archéologiques de Bordeaux (2011- 2019), financé par les Investissements d’avenirEn savoir plus

Ici est présenté le projet LabEx NEMO (Neandertal face à la mort) porté par Bruno Maureille (UMR PACEA), Jean-Philippe Faivre (UMR PACEA) et Christelle Lahaye (UMR IRAMAT-CRP2A).

Résumé : Le projet de recherche NéMo reprend l’étude d’une quinzaine de ces sites du Bassin aquitain et de ses marges, dont certains sont célèbres dans le monde entier : ils ont livré, lors de fouilles souvent anciennes, un très grand nombre de vestiges (lithiques, anthropologiques et fauniques), qui ont joué un rôle majeur dans la définition des cultures moustériennes en Europe de l’Ouest.

Le réexamen de ces sites éponymes et la découverte, ces dernières années, de nouveaux gisements moustériens, lors d’opérations d’archéologie préventive en lien avec les grands travaux d’aménagement, permettent d’obtenir de nouvelles informations. Celles-ci tendent à remettre en cause les modèles chrono-culturels jusqu’alors admis et d’ouvrir la voie à de nouvelles hypothèses.

L’interrogation qui est au cœur du projet NéMo concerne les pratiques funéraires des chasseurs-cueilleurs néandertaliens. C’est en eet au Paléolithique moyen que se confirme l’apparition de comportements « symboliques », notamment envers les défunts, à côté des comportements traditionnels de subsistance. Cependant, la différence entre les deux reste dificile à établir, certains traitements post mortem des corps comme le cannibalisme (des traces de décharnement sont visibles sur certains os exhumés), pouvant être aussi bien symboliques qu’alimentaires.

Une telle étude nécessite au préalable d’établir avec précision la chronologie des différentes cultures moustériennes et de leurs évolutions, en révisant, le cas échéant, les datations obtenues antérieurement. Le recours aux techniques de datation les plus récentes et les plus innovantes et, sur certains sites, la reprise complète de la stratigraphie devraient permettre d’obtenir des jalons chronologiques ables dessinant un cadre chrono-culturel et paléo-environnemental complet.

Télécharger les panneaux d’exposition (7 panneaux, format pdf, 500 M0)

 

un projet du Laboratoire d'Excellence Sciences archéologiques de Bordeaux (ANR-10-LABX-52) réalisé grâce au soutien de :

rendre les données de la recherche accessibles à tous

C’est la mission que se sont donnée, depuis plusieurs années déjà, les archéologues du site universitaire bordelais (chercheurs,  enseignants-chercheurs, ingénieurs). Avec medi@rcheo, ils se dotent d’un nouvel outil de médiation et de transfert des connaissances : gratuit, évolutif dans le temps, il a été conçu pour répondre aux besoins de publics variés (chercheurs, enseignants,  étudiants, lycéens, opérateurs touristiques, professionnels de la médiation, entreprises, collectivités territoriales, media).

en savoir plus