FR
EN
Menu

Lieu

Asie

Thème

Anthropologie biologique, sociale et culturelle

Type de document

Thèses

Période

Préhistoire

Format

Thèse

Année de production

2019

Au Levant, le Paléolithique moyen (environ 200-50 Ka B.P.) correspond à une période cruciale pour la compréhension des mécanismes évolutifs et la dispersion des Homo sapiens hors d’Afrique. Le site de Qafzeh (Basse Galilée), au croisement des trois grandes aires géographiques de l’ancien monde, comprend des niveaux archéologiques chronologiquement situés au cœur de cette période (92 ± 5 ka BP).

Le site de Qafzeh est exceptionnel en raison à la fois d’une riche documentation anthropologique comprenant des individus de toutes les classes d’âges (du périnatal à l’adulte) et de la présence de pratiques funéraires uniques (sépulture double, dépôt funéraire). Si de nombreuses études ont déjà été publiées sur cette documentation fossile, les progrès technologiques récents de la Paléoimagerie permettent d’extraire des données inédites. Ainsi grâce à des outils 2D (radiographies, coupes CT) et 3D (reconstructions virtuelles à partir de données photogrammétriques ou de [micro]CT-scan) des analyses sont réalisées sur la tête osseuse de trois individus (Qafzeh 6, 9 et 25). Deux types d’analyses sont menés : une étude morphométrique de structures internes (i.e. labyrinthe osseux) et une étude paléopathologique. L’examen de l’oreille interne dévoile ainsi une diversité inattendue pour la population présente à Qafzeh ; par ailleurs des rapprochements au sein des échantillons de comparaison, entre quelques individus classiquement considérés comme archaïques et d’autres modernes, se dégagent. L’étude paléopathologique quant à elle révèle sur Qafzeh 9 la présence de troubles de la croissance osseuse et dentaire, qui font écho aux anomalies du développement précédemment décrites sur des fossiles immatures du site. Ces données permettent de mieux appréhender la variabilité individuelle normale et pathologique documentée à Qafzeh et de replacer ces chasseurs-cueilleurs nomades dans le contexte plus large des groupes locaux et eurasiatiques associés au contexte archéologique Moustérien.

Cette thèse a été réalisée par Dany Coutinho Nogueira (EPHE, PACEA) sous la direction de Hélène Coqueugniot (CNRS, EPHE, PACEA) et Anne-marie Tillier (CNRS, PACEA)

Lien vers la thèse : https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02637178/document

Taille du fichier : 8,57 Mo

un projet du Laboratoire d'Excellence Sciences archéologiques de Bordeaux (ANR-10-LABX-52) réalisé grâce au soutien de :

rendre les données de la recherche accessibles à tous

C’est la mission que se sont donnée, depuis plusieurs années déjà, les archéologues du site universitaire bordelais (chercheurs,  enseignants-chercheurs, ingénieurs). Avec medi@rcheo, ils se dotent d’un nouvel outil de médiation et de transfert des connaissances : gratuit, évolutif dans le temps, il a été conçu pour répondre aux besoins de publics variés (chercheurs, enseignants,  étudiants, lycéens, opérateurs touristiques, professionnels de la médiation, entreprises, collectivités territoriales, media).

en savoir plus