FR
EN
Menu

Lieu

Europe

Thème

Méthodologie de la recherche

Type de document

Films

Période

Sans période particulière

Format

Vidéo

Année de production

2015

Le projet de recherche HYPERSPEC (imagerie hyperspectrale et spectrofluométrie appliquée aux matériaux archéologiques) propose une nouvelle approche, en appui aux méthodes habituellement mises en œuvre, d’analyse et de caractérisation des archéomatériaux (peintures murales, taphonomie des grottes ornées).

Le projet consiste à explorer les potentialités et l’adaptation d’un système d’imagerie hyperspectrale pour l’étude d’objets archéologiques ou du patrimoine pour lesquels l’exigence d’utilisation de méthodes d’analyses in situ et non invasives est impérative (fort enjeu patrimonial) comme les peintures (murales, de manuscrits,…) ou les grottes ornées.
Les caméras classiques dites multispectrales qui sont utilisées d’ordinaire pour l’analyse des peintures, restituent une image à l’aide de l’analyse de trois composantes du spectre du visible : le bleu, le rouge et le vert. L’imagerie hyperspectrale permet quant à elle, d’acquérir simultanément les images de nombreuses bandes spectrales (jusqu’à plus de 500) séparées seulement de quelques nanomètres. Elles apportent en conséquent, beaucoup plus d’informations et permettent une analyse beaucoup plus fine (identification de pigments, par exemple). Par ailleurs, les informations obtenues permettent d’appliquer, en plus des traitements propres à l’imagerie, des traitements mathématiques (statistiques etc..) issus de la spectroscopie.  Le système, polyvalent, est adapté aussi bien aux études en laboratoire (petits objets, tableaux, enluminures, matériaux de référence..) mais il a également été conçu pour être mobile en vue d’applications sur des sites extérieurs (peintures murales, grottes..).

Ce film a été réalisé par le LabEx Sciences archéologiques de Bordeaux (LaScArBx) dans le cadre du projet de recherche LabEx – HYPERSPEC.

Durée de la vidéo : 10’44

Accéder au film L’imagerie hyperspectrale au service de l’étude et de la conservation du patrimoine

 

 

 

 

un projet du Laboratoire d'Excellence Sciences archéologiques de Bordeaux (ANR-10-LABX-52) réalisé grâce au soutien de :

rendre les données de la recherche accessibles à tous

C’est la mission que se sont donnée, depuis plusieurs années déjà, les archéologues du site universitaire bordelais (chercheurs,  enseignants-chercheurs, ingénieurs). Avec medi@rcheo, ils se dotent d’un nouvel outil de médiation et de transfert des connaissances : gratuit, évolutif dans le temps, il a été conçu pour répondre aux besoins de publics variés (chercheurs, enseignants,  étudiants, lycéens, opérateurs touristiques, professionnels de la médiation, entreprises, collectivités territoriales, media).

en savoir plus